2020000

Randy Kerber & Jowee Omicil

Ils se sont rencontrés sur la série Eddy, de Damian Chazelle. Et se sont immédiatement reconnus.

Ici Randy Kerber, né en 1958, marié très tôt au piano et aux claviers et qui, à 19 ans, embarquait pour les tournées de Bette Midler, Lionel Hampton et Don Ellis, figures majeures du jazz, musique qu’il a côtoyée très vite. Il a ensuite notamment accompagné Quincy Jones, Barbara Streisand, B.B. King, Michael Jackson, Leonard Cohen, Whitney Houston, Annie Lennox ou Frank Sinatra. Mais c’est au cinéma que Randy Kerber s’est fait un nom et les doigts en participant à plus de mille (1000 !) long-métrages. Il a joué le solo de Forrest Gump, de Titanic, de La La Land, et a notamment orchestré Solo : A Star Wars Story, The Dark Knight, La légende de Zorro ou La Couleur pourpre.

Là, Jowee Omicil, né en 1977 à Montréal de parents haïtiens. Sa mère est décédée lorsqu’il avait cinq ans. Son père, pasteur, le pousse vers une école de musique à 15 ans. Il aborde le piano mais choisit vite les hanches – saxos soprano et alto, clarinette…Il joue avec Branford Marsalis, Richard Bona, Marcus Miller, Wyclef Jean… En tout, cinq albums en leader (4) ou à son nom (1).

Antoine Rajon, responsable du label de jazz Komos, les réunit au Studio Pigalle en juillet 2020. Résultat : l’album Y Pati, treize morceaux qui mêlent improvisation, moments fugaces, envie de jouer, longs dialogues, balades à deux, jeu de jazz, clin d’œil à Miles, fantaisie de blues, hommage au père de Jowee, ou caresse pour la fille de Randy.

RANDY KERBER & JOWEE OMICI - THE LONG WAY HOME

-->