2020000

Yannick Jaulin

C’est un conteur éclectique. Yannick Jaulin raconte son pays (la Vendée) et sa langue (le parlange) pour mieux dessiner le monde qui nous entoure. Voilà ce qu’il y a de formidable avec les conteurs, et particulièrement Yannick Jaulin, ils savent l’importance des racines, de la mémoire, du temps qui passe et qui court (trop vite).
Lui arpente les mots depuis près de quarante ans, de salle en salle, de ville en ville, ses histoires sur le dos dans un baluchon de mythes. Yannick Jaulin passe du coq à l’âne (voir sur Youtube), s’accroche aux récits de chez lui (Pougne-Hérisson) comme il s’empare des grands élans de l’Humanité (J’ai pas fermé l’œil de la nuit, Conteur ? Conteur). Son dernier dyptique, Ma langue mondiale (constitué de spectacles Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parler d’amour et Causer d’amour) est une profession de foi(s) à lui tout seul.
Yannick Jaulin peut également s’enorgueillir d‘avoir découvert le nombril du monde à Pougne-Hérisson, dans les Deux-Sèvres, là même où sont nées toutes les histoires racontées par les humains ; ce qui n’est pas rien.

Il a même créé le festival de Pougne-Hérisson le Nombril du Monde (pour faire simple et géo-localisé) qui a fêté ces 30 ans en août 2020.

YANNICK JAULIN - CAUSER D'AMOUR

-->