2020000

Thomas Fersen

Une grand-mère maternelle couturière, une mère infirmière qui manie l’aiguille et le fil et c’est tout un monde qui s’ouvre… C’est dans sa chambre que le jeune Thomas Fersen va prendre goût aux déguisements que lui confectionne sa mère et aux personnages sortis de son imagination. Cette appétence, notamment pour les animaux, va le poursuivre sur scène, encore aujourd’hui lorsqu’il apparaît en lapin rose…
Il est un temps câbleur, pianiste de bar puis auteur de deux 45 tours.
En juin 1992, il enregistre son premier album Le Bal des oiseaux, succès immédiat, Victoire de la musique de la révélation masculine en 1994. Il a 30 ans, il prend son envol.
Selon les années et les envies, tout au long de ses onze albums, Thomas Fersen va chanter et interpréter la carotte (Les Ronds de carottes), le poisson (Le Jour du poisson), la vache (Un coup de queue de vache)… Jusqu’à son album le plus récent, sorti en 2019, C’est tout ce qu’il me reste, où son personnage, son héros, revient sur ses frasques supposées de chaud lapin (rose). L’album sort sous son propre label, Editions Bucéphale.
En 2012, Thomas Fersen se lançait dans un spectacle atypique L’histoire du soldat, texte de Charles Ferdinand Ramuz, musique d’Igor Stravinsky, créé en 1918 (mais pas par Thomas Fersen).

THOMAS FERSEN - C'EST TOUT CE QU'IL ME RESTE

-->