2020000

Olivia Ruiz

La biographie d’Olivia Ruiz s’est allongée d’une belle ligne en cet été 2020 : elle a publié un roman La commode aux tiroirs de couleurs (JC Lattès) dans lequel elle revient, sous forme de vraie-fausse fiction, sur l’histoire des ses grands-parents maternels qui ont fui le franquisme. Le livre est un grand succès.
Avant cela, Olivia Ruiz est encore ado lorsqu’elle plonge dans le milieu artistique – son père est chanteur et musicien de bal – et alterne, théâtre, musique et danse.
En 2001, elle participe à la première saison de la Star Academy et parvient jusqu’en demi-finale. Une place qui la conduit à signer avec Universal pour son premier album J’aime pas l’amour (2005). Elle est nommée Révélation scène aux Victoires de la musique.
Pour son deuxième album La Femme chocolat, elle fait appel à Christian Olivier (Têtes Raides), Christophe Mali (Tryo) ou Mathias Malzieu (Dionysos). L’album fait fondre le public ; c’est un carton. Aux Victoires de la musique 2007, Olivia Ruiz est sacrée Artiste féminine de l’année et son spectacle remporte également une Victoire.
Dès lors, le succès ne se dément plus : Olivia sort trois autre albums studio, fait ses premiers pas au cinéma (actrice et doubleuse), multiplie les collaborations et rend hommage, dans différents albums collégiaux, à Renaud, Boris Vian, Gilbert Bécaud, Alain Leprest…
Mais décidément, l’histoire familiale la taraude. En 2019, en association avec le Théâtre et le Cinéma Scène nationale Grand Narbonne, elle monte sur scène pour Bouches Cousues, un spectacle qu’elle a imaginé autour de l’exil, du déracinement et la quête identitaire.
Le spectacle est programmé aux Bouffes du Nord, à Paris, à l’automne 2020.

OLIVIA RUIZ - MON CORPS MON AMOUR

En
tournée

Mis à jour le 25 septembre, 2020

-->