2020000

Gringe

La graine pousse toujours mais parfois elle prend son temps. Le Gringe, aussi. Guillaume Tranchant, alias Gringe, a longtemps marché dans les pas d’Orelsan ; il s’est échoué sur le canapé caennais de son pote et ne s’en est pas si mal porté. Le duo a aussi changé de canapé pour la série pilule Bloqués sur Canal +. Deux zoziaux portés par le goût de l’absurde et qui semblaient attendre les trains. Mais en vérité l’un et l’autre bossaient comme douze. Orelsan devant, Gringe un peu derrière. Ici les Casseurs Flowters (leur premier groupe), là le film Comment c’est loin coréalisé et joué par Orelsan avec Gringe en pote de galère.
Petit à petit la graine s’est muée en papillon (c’est une image) et vole de ses propres ailes. Au cinéma dans Carbone d’Olivier Marchal et dans Les Chatouilles d’Eric Métayer et d’Andréa Bescond, en librairie avec Ensemble, on aboie en silence (HarperCollins) où Gringe raconte sa relation avec son frère Thibault, diagnostiqué schizophrène.
Et bien sur, la musique. Un album. Enfin. Qui a mis du temps à sortir, parce que Gringe aime le travail bien fait. Sorti fin 2018 (disque d’or), Enfant lune est un album en forme de portrait (sincère) et d’enquête sur soi (lucide). L’avenir est à lui. En duo ou en solo.

Gringe - Qui dit mieux

-->