2020000

Fishbach

Le 5 avril 2017 sortait le clip Un autre que moi dans lequel Fishbach se battait avec elle-même. Ou plus exactement une autre elle-même. Ou plus précisément un autre elle-même. Masculin et féminin confondu. Ce clip annonçait son premier album A ta merci… Sans qu’on sache à qui elle se disait dépendante.

Sûrement à la musique, à la scène, aux mots, aux sons du rock, aux poésies écorchées.

Un an plus tôt Fischbah recevait le prix du Printemps de Bourges ; un an plutôt elle faisait sensation aux Transmusicales de Rennes. L’aboutissement d’un parcours qui débutait dans les humeurs débridées des concerts après avoir découvert la chaleur du micro au moment où elle enchainait les petits boulots parce que les études, bon, ce n’était pas tout à fait ça. Elle a grandi à Charleville-Mézières, est née à Dieppe, a opté comme nom de scène son patronyme d’origine allemand qui signifie « ruisseau aux poissons ». Insaisissable et à contre-courant.

Fishbach - Un autre que moi

-->